Revue du Net #3

 

> sur le site du DIGITAL SOCIETY FORUM

5 faits marquants repérés chaque semaine
 

“Le numérique déroutant”

C’est le titre donné à une étude réalisée par la Banque Publique d’Investissement, en collaboration avec Olivier Sichel. Objectif : démontrer que le numérique, en bouleversant les chaînes de valeur, représente une réelle opportunité pour les PME. Des marchés jusque là “réservés” à quelques entreprises s’ouvrent à de nouveaux entrants, bousculant les habitudes en place.
Cette infographie résume les grands points à retenir. Reste à choisir sa position : être dérouté ou dérouter !?


Pour un nouveau contrat social dans notre société collaborative

En introduction au huitième numéro de la Revue du CubeJoël de Rosnay propose de revoir notre “contrat social” alors que notre économie traditionnelle a été “déroutée” par le numérique : “Les critères de la société industrialiste et de l’économie de marché ne s’appliquent plus face au « précariat » et à ses valeurs, aux « freelancers » (adeptes du travail intermittent) et à l’uberisation du travail (gestion personnelle d’un portefeuille d’activités à placer en fonction de la demande). Et pourtant, croissance, emploi et activités « non solvables » pourraient être complémentaires, à condition de jeter un nouveau regard sur la situation actuelle.


Les maker-faire font la foire à Paris

Les 2 et 3 mai, ils étaient 35000 “maker-faire” adeptes des technologies, artisans, éducateurs, inventeurs, hobbyistes, ingénieurs, clubs de science, auteurs, artistes ou encore étudiants à se réunir pour fabriquer des objets qu’ils ont imaginés. Issu de la culture web, le « Maker Movement » est présenté comme la nouvelle révolution industrielle, notamment par Chris Anderson qui précise : “Dans les 10 dernières années, on a cherché de nouvelles manières de créer, d’inventer et de travailler ensemble sur le web. Dans les 10 prochaines années, on appliquera ces leçons au monde réel.

> Reportage de WeDemain et Makery


La vie privée en débat

Vous étiez nombreux mardi 5 mai au Numa à l’atelier organisé par le DSF. La question du jour était celle de notre vie privée dans l’espace numérique, en écho au dernier dossier piloté par Dominique Cardon. Vos propositions ainsi que les observations des grands témoins de la soirée (Laure Kaltenbach et Benjamin Smadja) feront l’objet d’un rapport qui sera publié prochainement sur notre site. En attendant, revivez en images et en tweets les échanges riches et variés !

Pendant ce temps, la loi sur le renseignement passait à l’Assemblée Nationale. Beaucoup de réactions dans les medias invitant à la prudence lorsqu’on aborde cette proposition de loi sous l’angle des Big Data, de la Sécurité et des Libertés. Reste àpasser le Sénat. Et d’ici là, vous pouvez toujours commencer à prendre vosprécautions !


Renforcer la confiance entre les acteurs de l’économie numérique

Gilles Babinet et Robert Vassoyan proposent, dans un rapport publié par l’Institut Montaigne, quatre axes d’actions pour coordonner les actions de la puissance publique et des acteurs privés : diffuser l’excellence technologique dans le tissu économique, garantir la confiance entre les acteurs, renforcer la gouvernance du numérique et l’influence de France, et enfin répondre aux nouveaux besoins de compétences.